L'histoire du Château

La Famille Maniban

Le Château de Maniban se trouve à 1 km au sud du village de Mauléon d’Armagnac, dans le Gers.

On doit s’en doute sa construction à Pierre la Bassa, de Mauléon, qui vers 1544 prit le nom de Maniban. Le château cessa d’être habité de façon permanente après la construction, par Thomas, troisième Maniban du nom, du château de Busca-Maniban localisé en Ténarèze à Mausencôme.

Le château de Maniban a appartenu ensuite à son fils, Jean Guy de Maniban, au XVIIème siècle puis à son fils, Gaspard de Maniban au XVIIIème siècle, tous les deux présidents du Parlement de Toulouse. A la mort de Gaspard de Maniban, c’est sa fille, Marie Christine de Maniban, qui reprit le flambeau autour de 1762. Entre temps, elle avait épousé le Marquis de Livry, premier maître d’hôtel de Louis XV. Cette position lui permit de faire déguster au roi Louis XV l’Armagnac qui entra ainsi à la Cour de France.

Habitant à la Cour de France à Versailles, elle revenait pourtant tous les étés dans ses deux propriétés du Gers. Elle avait une affection particulière pour celle de Mauléon d’Armagnac dans le Bas-Armagnac, berceau de sa famille, propriété de 3000 ha allant à l’époque de Cazaubon à La Bastide d’Armagnac où une rue porte le nom des Maniban. (Il faut rappeler qu’à La Bastide, Henri IV possédait une maison et s’inspira de la place pour faire construire la Place des Vosges à Paris.)

La Marquise de Livry suivait de très près ses nombreux hectares de plantation de vignes et dut même décider une année, devant la surproduction de vins, de construire à la hâte des cuves qu’elle fit enterrer. Plus tard, ne pouvant plus administrer les nombreux et vastes domaines qui lui appartenaient, et notamment ses propriétés d’Armagnac, le Château de Maniban situé à Mauléon d’Armagnac et ses propriétés alentour furent reprises par ses cousins Campistron de Maniban.

Sur ce domaine a été construite une maison de maître au XIXème siècle. Perpendiculaire au château du XVIème siècle.

Les Maniban portaient les armes suivantes :

• Deux bourdons à pèlerin d’or (bâtons de pèlerin notamment utilisés pour le pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle
• Un croissant d’argent
• Trois lames d’argent

La Famille Castarède

Aujourd’hui le domaine de Maniban appartient à la famille Castarède, installée dans le Bas-Armagnac depuis des siècles.

La famille Castarède a découvert dans un des bâtiments, des fresques historiques qui ont été restaurées.

Ces fresques pourraient représenter un épisode heureux de la vie des propriétaires de Maniban, de fiançailles ou plus probablement, d’un mariage. Ce décor peint doit être attribué à un peintre décorateur, sans doute italien, du XVIème siècle.


01 44 05 15 81