L'appellation armagnac

La Région 

Situé au cœur de la Gascogne, le vignoble armagnacais s’étend, au sud-est de Bordeaux, sur 3 départements : le Gers, les Landes et le Lot-et-Garonne.

Trois régions de production donnent des eaux-de-vie marquées par un terroir différent.

Le Bas-Armagnac,  à l'Ouest : « L’armagnac noir »

Capitale : Eauze
Surface : 67 % des surfaces identifiées en Armagnac
Type de sol : Argilo-siliceux à dominante sableuse –sables fauves et boulbène
Eaux-de-vie : Elégantes et finement bouquetées  - parfum caractéristique de pruneau
Particularités : C’est le joyau de l’appellation, ses Armagnacs sont réputés pour être les plus fins selon les amateurs.

La Ténarèze, au centre

Capitale : Condom
Surface : 32 % des surfaces identifiées en Armagnac.
Type de sol :  sols boulbènes et argilo-calcaires
Eaux-de vie : plus rugueuses, à la typicité affirmée avec un arôme prononcé de violette.
Particularités : Elles ont besoin d'un long vieillissement pour dompter leur caractère sauvage.

Le Haut-Armagnac, à l’est : « l'Armagnac blanc »

Capitale : Auch
Surface : 1 % des surfaces identifiées en Armagnac.
Type de sol : sol essentiellement calcaire.
Particularités : Occupe la plus grande superficie mais possède le plus petit vignoble.

Les Cépages de l'Armagnac

Comme le Cognac, l'Armagnac est le produit issu de la distillation de vin blanc. Les cépages utilisés sont au nombre de quatre :

L’Ugni blanc (appelé aussi Saint-Emilion, majoritaire depuis la crise du phylloxéra), le Colombard, la Folle Blanche, appelée aussi Piquepoult en Armagnac, qui dominait le vignoble jusqu'au XIXème siècle et le Baco.

L’Ugni-blanc 
Le cépage de distillation par excellence.

Eaux-de-vie : fines et de qualité.
Culture : Présence sur tous les terroirs de l’Armagnac.

Le Baco (Anciennement appelé « Baco 22A »)
L’ hybride, fils de la Folle Blanche et du Noah

Eaux-de-vie : rondeur  et arômes de fruits mûrs
Culture : Robuste – Présent surtout dans le Bas Armagnac

Le Colombard

Eaux-de-vie : arômes fruités et épicés - apprécié en assemblages.
Culture : très utilisé et valorisé aussi dans la vinification des Vins de Pays des Côtes de Gascogne.

La Folle Blanche (Anciennement Piquepoult )
Le cépage historique de l’Armagnac détruit par le phylloxéra en 1878.

Eaux-de-vie : fines, souvent florales et d’une grande élégance
Culture : Cépage très fragile- Représente une petite superficie en nombre d’hectares.

L'élaboration de l'Armagnac

L'élaboration de l'Armagnac est demeurée artisanale, elle comprend trois étapes :

• La vinification
• La distillation
• Le vieillissement

La vinification de l'Armagnac 

L'eau-de-vie d'Armagnac est produite à partir de vins blancs issus de raisins blancs, ayant une bonne acidité et un faible degré d'alcool. Ce vin a ainsi une bonne capacité à conserver toute sa fraîcheur et ses arômes jusqu’à la distillation.

Les raisins récoltés fin septembre sont pressés, et le jus est mis en fermentation de la façon la plus traditionnelle et naturelle qui soit, sans ajout de souffre, sans ajout de sucre, sans aucun ajout.

La distillation de l'Armagnac

Une distillation en continu…

Elle est effectuée pendant l'hiver dès les fermentations terminées, avant le 31 mars de l'année qui suit la récolte.

Elle s'effectue dans un alambic armagnacais. L’alambic continu armagnacais représentant 95% de la production d’armagnac.

Sa caractéristique principale est constituée par un fonctionnement en continu. De cet alambic sort une eau-de-vie de 52° à 60°. Contrairement au Cognac qui utilise un alambic à double distillation (double chauffe), dite à repasse qui donne des eaux-de-vie à 72° et plus.

A sa sortie de l'alambic, l'eau-de-vie est incolore. Elle est très aromatisée.

En 2005, la nouvelle A.O.C « Appellation d’Origine Contrôlée », BLANCHE ARMAGNAC a été créée.

A la sortie de l’alambic, l’eau-de-vie est travaillée et on abaisse son degré alcoolique afin de mettre en valeur son fruité et sa rondeur en bouche. Afin de préserver ses arômes et son aspect cristallin, elle est conservée en cuve inox. La Blanche Armagnac est un alcool blanc, sur le fruit et la fraîcheur.

Pour devenir un alcool brun, l’eau-de-vie a besoin de l'apport du bois et de nombreuses années de vieillissement.

Fonctionnement de l'alambic Armagnacais

(1) Apport du vin de l’année

(2) Remplissage de la cuve,

(3) Descente du vin en plateau jusqu’à la chambre d’ébullition,

(4) Remontée des vapeurs d’eau-de-vie,

(5) Passage des vapeurs par le col de cygne,

(6) Sortie de l’eau-de-vie transparente avec un degré alcoolique variant de 53% à 60% vol.

Le vieillissement de l'Armagnac

C'est une des étapes les plus importantes pour l'avenir des Armagnacs. Deux éléments semblent essentiels : les fûts et les chais.

Dans un premier temps, la qualité des fûts dépend de plusieurs facteurs, l'origine du bois et l’âge des fûts. Une légende gasconne raconte que les fûts doivent être bâtis à partir de chênes qui ont vu pousser la vigne.

Ensuite, la qualité (et plus particulièrement l'hydrométrie) du chai est capitale. Plus le chai est sec, plus l'Armagnac sera asséché. Plus le chai est humide, plus l'eau-de-vie sera souple et ronde.

Après la distillation, l’eau-de-vie blanche est transvasée dans des fûts de chêne de 400 litres. Une mystérieuse alchimie s’opère entre l’eau-de-vie et le chêne. L'eau-de-vie prend alors une belle couleur ambrée.

Les secrets du maître de chai

Le Maitre de chai veille sur ses fûts de chêne. Les assemblages, un savoir-faire « secret »: des assemblages sont créés pour les qualités VS, VSOP, XO, Hors d’Age. Ce mariage de plusieurs eaux-de-vie d’origines et d’âges différents tient au savoir faire unique du maitre de chai. Les millésimes, spécificités de l’eau-de-vie armagnacaise: les millésimes correspondent à l’année de récolte, il n’y a pas d’assemblage. Chaque millésime a son histoire, ses caractéristiques. Chaque millésime est unique.

Conservation et langage des étiquettes

En bouteille, l'Armagnac n'évolue plus.
C’est pourquoi la date de mise en bouteille est souvent indiquée sur la contre- étiquette. On peut  conserver l’Armagnac à condition de laisser la bouteille debout afin que l'alcool n'attaque pas le bouchon.
Caractérisées par leur durée de vieillissement en fûts de chêne, les eaux-de-vie commercialisées se présentent sous plusieurs dénominations :

• Le «XXX» ou le «VS» sont composés d'eaux-de-vie dont la plus jeune ne peut pas avoir moins d’ un an de vieillissement en fût de chêne

• Le «VSOP» est un assemblage dont la plus jeune eau-de-vie a au moins quatre ans de fût.

• Le «XO» ou «Napoléon», ne comportent que des eaux-de-vie qui ont au moins six ans de vieillissement en fût de chêne

• Le «Hors d'Age» est un assemblage dont la plus jeune eau-de-vie a au moins dix ans de vieillissement

• Les millésimes, spécialité armagnacaise, correspondent exclusivement à l'année de récolte mentionnée sur l'étiquette. Le minimum de vieillissement avant la commercialisation de millésimes est de dix ans.


01 44 05 15 81