Conseils de dégustation

Conservation : En bouteille, l’armagnac n’évolue plus. Il faut cependant le conserver debout afin que l’alcool n’attaque pas le bouchon.

Comment déguster un Armagnac ?

Quel verre choisir ?

L’Armagnac se déguste dans des verres ballons qui sont généreux et tiennent bien en main ou dans des verres tulipes qui concentrent les arômes et autorisent une dégustation plus précise.

D’abord le regard….

Incliner le verre pour observer la teinte et la brillance de l’eau-de-vie. Du jaune doré à l’acajou en passant par l’orangé fauve, les teintes de l’Armagnac sont le reflet de son vieillissement en fût de chêne et de sa maturité. 

…ensuite le nez….

Faire tourner l’Armagnac doucement dans le verre et mouiller ses parois intérieures. Cela permet d’augmenter la surface d’évaporation et d’enrichir la proportion des arômes qui se dégagent. Approcher le nez du verre sans agiter (pas trop) et humer doucement. Le premier nez est parfois vif, « montant» ; il révèle les senteurs dominantes mais au bout de quelques secondes, les notes les plus volatiles s’échappent et le nez s’adapte. Notre mémoire olfactive sait alors retrouver les différentes nuances de fruits mûrs, confits, d’épices,… et mesurer toute la richesse aromatique de l’Armagnac.

…enfin la bouche …

Prendre une première toute petite mise en bouche afin de tapisser doucement le palais avec les arômes de l’Armagnac et apprivoiser les papilles. À la deuxième dégustation, on percevra une évolution dans les sensations : d’abord la sucrosité puis la chaleur de l’alcool. En même temps, le fondu des tanins du bois et la richesse des arômes viennent enrober la puissance de l’alcool et apporter de l’onctuosité. On retrouve tout au long de la bouche une variété aromatique proche de celle du nez avec en plus une belle persistance ; c’est le gage de la qualité de l’Armagnac.

…et le fond de verre

Une fois le verre vide, le chauffer entre ses mains et sentir: pruneau, épicé, rancio ou vanillé ; la quintessence de l’Armagnac s’y trouve encore.

CONSEILS

Déguster deux Armagnacs côte à côte d’âge différents. La confrontation des deux styles vous aidera à percevoir les différences, la personnalité de chacun et à aiguiser votre goût.

Déguster le même Armagnac dans deux verres différents.

Les différents parfums de l'Armagnac

Plus l'eau-de-vie a été vieillie sous bois, plus les tanins seront fondus. Il faut tester sa fraîcheur, son équilibre et son côté moelleux. La longueur en bouche de l'eau-de-vie est une marque de qualité.

Les moments de dégustation de l’Armagnac

A l’apéritif sous forme de cocktail

En cocktails, choisir de préférence des Armagnacs jeunes que l’on peut accompagner de quelques glaçons, d’eau gazeuse, de tonic ou les marier dans des créations de cocktail.

Au cours d'un repas

Armagnac VSOP, Hors d’Age, X.O., les millésimes jeunes. En accompagnement de plats sucrés-salés : foie gras, canard au miel, tarte Tatin, moelleux au chocolat…

Avec des mignardises à base d’orange confite, de cannelle…

En digestif

N’oublions pas les vertus digestives de l’Armagnac en fin de repas.

Avec un cigare

Dans la cuisine 

L’Armagnac jeune est fréquemment utilisé pour relever une sauce, flamber une volaille ou des crustacés, déglacer une préparation.

Il sert également à agrémenter une recette de pâtisserie (cannelés, croustades, crêpes, etc.)

Ce livre est destiné à vous inciter à cuisiner autour de l’armagnac.

Vous pourrez découvrir la diversité extraordinaire des arômes de cette eau-de-vie qui parfumeront les plats sucrés et salés.

 


01 44 05 15 81